La sortie du samedi en famille… ou l’enfer à la suédoise

IKEA_Singapore

Il faut bien l’avouer, nous nous sommes toutes demandé comment occuper notre petite famille par un samedi pluvieux et froid.
Imaginez, visualisez… Votre homme (nous l’appellerons Chouchou) est avachi sur le canapé du salon, vraisemblablement pas motivé à vous aider pour tenter de calmer l’aînée (nous l’appellerons Miss J. ou Chipinette), 2 ans et demi, qui court dans chacune des pièces de l’appartement comme si elle les découvrait pour la première fois, en jetant ses jouets dans les moindres recoins. Pendant ce temps, votre petite puce de bientôt 12 mois (nous l’appellerons Little L. ou Coquinette) s’occupe comme elle peut à tester ses vocalises sur le chien qui ne bronche pas… ou à peine une oreille.

C’est lorsqu’une peluche de Miss J. manque de renverser une des lampes du salon qu’une idée fabuleuse vous apparaît soudain. Si vous évoluiez dans un dessin animé, une petite ampoule aurait jailli au-dessus de votre tête 😉

Vous lancez alors à Chouchou d’un ton qui se veut désinvolte : « Si on allait chez Ikea ? »
– Mmmmhhhhh…
Euh… Te dois-tu de répondre à cette réplique tellement profonde ?
– Chéri ???
– Mmmmhhhhh… Quoi ?
OK merci, ça fait plaisir…
– Je te proposais d’aller faire un tour chez Ikea. Pas longtemps hein, une heure à peine ! Tu te souviens qu’on avait parlé récemment d’acheter une nouvelle lampe-boule pour la chambre de Chipinette ?
– Mouais, si tu veux… Une heure alors, pas plus…
– On s’arrêtera acheter un hot-dog à un euro en repartant si tu veux (dernière tentative de persuasion purement dédicacée « zhom » !)

Une heure chez la firme suédoise, c’était sans compter l’heure nécessaire pour préparer tout votre petit monde (c’est toujours au moment de sortir que l’un de nos loulous décide de remplir sa couche d’une odeur pestilentielle… allez avoue, toi aussi tu es passée par là !!!) puis les 20 minutes de route pour rejoindre la Zone Industrielle dans laquelle a décidé de s’implanter Ikea.
Arrivés sur le parking, vous voilà soulagés de voir toutes les lumières d’annonce de places disponibles allumées au vert. Mouhahaha !!!! Comptez 20 minutes supplémentaires pour vous garer, mazette qu’est-ce que ce doit être lorsque les panneaux affichent pour la plupart un rouge sang « Parking Complet » ?!

Une fois dehors, les filles sont surexcitées. Comme pour vous rassurer mutuellement, Chouchou et vous vous promettez à nouveau de filer directement au libre-service et d’éviter le show-room du premier étage pour respecter votre timing d’une heure maximum.
On ne vient ici que pour une lampe-boule de toute façon, vous savez ce pourquoi vous êtes sur ce parking.

Ça y est, vous voici enfin dans l’antre du géant suédois ! Après avoir bravé le froid polaire extérieur, une chaleur bienfaisante vous enveloppe. Comme à chaque fois, vos belles promesses s’envolent et c’est le coeur léger que vous empruntez l’ascenseur (poussette oblige avec Coquinette), direction le fameux premier étage. L’univers du show-room avec ses couloirs fléchés et rutilants, faisant l’apologie des lattes de parquet made in Sweden (demandez conseil auprès de nos vendeurs pour plus d’informations)…
Le monde par excellence des intérieurs aseptisés et merveilleusement bien aménagés, où chaque objet et mobilier trouvent leur place – vous imaginez et visualisez toujours j’espère ?!

A peine les portes de l’ascenseur franchies que les joues de Coquinette virent au rouge. Vite vite vite, vous ouvrez en grand sa chancelière en tricot et vous chargez de lui enlever son blouson d’hiver à l’intérieur polaire. Du coin de l’oeil vous observez Miss J. qui semble déjà dans son élément en grimpant sur le premier canapé qui se présente à elle. Son téléphone portable rivé à l’oreille, Chouchou est quant à lui dans un autre monde. Pourquoi ces Messieurs ont-ils l’air de perdre soudain leur acuité visuelle à chaque coup de fil ???

Dans un soupir d’exaspération, vous commencez à zieuter du côté des tables basses – ça tombe bien, vous projetez d’en acheter une…
Chipinette court partout dans les rayons désormais (entre 2 cavalcades vous êtes parvenue à lui retirer son épaisse doudoune), vous décidez de laisser son père gérer en lui rappelant néanmoins de ne pas la perdre des yeux, pas envie de perdre votre enfant dans toute cette foule. Pour information, Chouchou est toujours en train de papoter au téléphone.

Vous arrivez au rayon des canapés, en remarquez un tout de cuir vêtu qui vous plaît bien (même très bien !), Chéri est encore et toujours en ligne…
Ah non ! enfin il vient de raccrocher mais a laissé Miss J. lui échapper. Heureusement que votre Princesse n’est pas si rassurée que cela par le monde qui l’entoure, vous l’entendez bien vite qui vous appelle. Votre sang ne fait qu’un tour, votre coeur finit de battre la chamade lorsque vous la prenez fermement par la main, vous accroupissez à sa hauteur pour lui expliquer pour quelle raison elle ne doit en aucun cas s’éloigner de Maman et Papa, pendant que sa petite soeur prend un malin plaisir à vous tirer les cheveux… Un petit savon à Chouchou au passage (petit car vous n’aimez pas vous afficher en public et encore moins vous disputer avec lui devant vos enfants), il s’excuse la tête basse. Vous lui parlez en vitesse du canapé remarqué précédemment et qu’il a raté, ah ! mais que cela ne tienne pourquoi ne pas retourner le voir ? Mais bien entendu Chéri, vous voici donc à contre-courant du reste des visiteurs (sacrilège suprême chez Ikéa, tu as déjà essayé ???), vous vous appuyant sur la poussette de Coquinette en prime – vous sentez quelques regards désapprobateurs se poser sur vous…

Chouchou s’éclate avec sa grande fille dans ledit canapé, au bout de 10 minutes d’essai (pas moins !) décision commune est prise : ce sera VOTRE futur canapé. Bon à presque 900 euros vous serez encore patients quelques mois par contre 😉

Le reste de la visite du premier étage se fait plutôt rapidement pour un jour de grande affluence, vous prenez votre temps au rayon literie (là aussi vous choisissez votre futur lit en king size SVP) puis le perdez au royaume des enfants. Miss J. a été sage, vous lui permettez de s’amuser avec des copains de son âge dans les tunnels colorés, mettre le bazar dans les panières de peluches…
Un coup d’oeil à la montre, l’heure initialement prévue a déjà filé à toute vitesse ! Vous n’en dites mot à zhom, pas forcément envie de speeder au libre-service.

Là-bas, c’est la caverne d’Ali Baba et la ruine pour votre compte en banque. Le célèbre grand sac jaune à l’épaule, vous vous arrêtez chacun votre tour dans les différents rayons « Tiens il fallait acheter ça ! » – « Ah oui ! mais tiens regarde là-bas, il ne faudra pas oublier la planche à découper !! » – « Oh ! des pailles, on les prend ? Le paquet à la maison est presque vide… »
Le cabas se remplit à vue d’oeil de choses et d’autres, plus ou moins futiles, plus ou moins inutiles. Et dire que les luminaires sont encore loin…

Miss J. commence à fatiguer et à ronchonner, Little L. aussi. On installe l’aînée dans la poussette (mais bon sang, pourquoi n’avez-vous pas penser à la double ???), vous portez la petite dans vos bras. Elle prend son pouce, pose sa tête tout contre votre épaule…
Vous pressez Chouchou, il faut speeder là !

Hop ! encore quelques babioles, vous avez baissé les yeux devant les plantes vertes et vous voilà à chercher l’Allée 34, Place 16… Ah oui ! je ne vous ai pas dit, mais tant que vous êtes là vous avez finalement décidé d’acheter le paravent pour votre chambre dont vous parliez depuis des semaines.
Vous avez vu de loin les files de personnes faisant la queue en caisses qui ont finit de vous convaincre : vous n’allez pas risquer de poireauter une demi-heure au mieux pour seulement 2-3 trucs ?!

Rhooo mais zut ! l’achat du paravent n’était pas prévu au départ, Chouchou n’a pas pris de chariot… Heureusement un ange suédois était parmi vous ce samedi, un caddie vide et en état de marche (yeaaaaahhhhhh !!!!) se profile au fond de votre Allée. Chéri se jette dessus 😉 après avoir pris soin de récupérer LE carton qui vous intéresse – tu le fais aussi non ? Genre il reste encore une dizaine de produits sous la référence qu’il te faut mais tu crains toujours qu’ils disparaissent dans la seconde…
On galère un peu pour installer le carton dans le caddie (un caddie je précise, l’ange suédois n’a pas été suffisamment généreux pour vous apporter un chariot plat !!) pendant qu’un couple finit de se disputer à côté de vous. Pour Chouchou et vous la grande question est : qui va surveiller Chipinette, qui a retrouvé le plancher des vaches ?? Ni une ni deux la voilà calée comme il est possible de la caler dans le caddie, en prenant soin qu’elle n’écrase complètement le carton.

Les caisses se profilent, comme d’habitude vous choisissez celle qui avance le moins vite. Du moins est-ce l’impression que nous avons toutes et tous les shopping-days de grande affluence n’est-ce pas ?
Zhom ne veut pas laisser Miss J. plus longtemps dans le caddie, ok repose-la si tu n’as que ça à faire de lui courir après… Vous restez donc seule avec Little L. qui s’est endormie comme une bienheureuse dans sa poussette, la poussette devant vous et le caddie que vous tirez d’une main. C’est bientôt votre tour, vous téléphonez à zhom qui se trouve toujours vous ne savez où avec votre fille, pour qu’il vous rejoigne. Lui arrive la bouche en coeur : « Je vais acheter les hot-dogs avec Miss J. Tu pourras te débrouiller seule ? » Mais ouiiiiiiii bien entendu, j’ai l’habitude de tout faire seule de toute façon… Arf ! vous l’auriez bien tué sur place si vous l’aviez pu !!!

Les voilà qui s’éloignent, heureusement Little L. dort toujours à poings fermés. 5-6 articles scannés, vient le tour DU fameux paravent. Là forcément Chéri n’a pas fait attention, le code barre est en-dessous – bah voui ! ça aurait été beaucoup moins drôle sinon…
Vous voilà en train de vous contorsionner avec l’hôtesse de caisse pour que le prix s’affiche.

Le montant total de vos achats s’affiche alors : 111 euros et des poussières. Vous vous souvenez soudain de vos résolutions de base : moins d’une heure en magasin (euh… là ça fait déjà près de 3h), on achète une lampe et c’est tout (mouais, pour ça aussi on repassera hein !), un hot-dog en partant (là ok, on s’y est tenu 😉 ).
Vous payez sans broncher (enfin vous essayez mais si la caissière a un oeil averti elle a dû réaliser que votre visage est passé au gris caverneux en l’espace d’une seconde à peine) et partez vous installer sur un banc pour attendre votre homme et votre fille aînée (qui eux font toujours la queue pour ce fichu hot-dog promis à Miss J.).

Et flûte !! vous venez de réaliser avoir oublié de présenter votre carte-cadeau de 19 euros, quelle cruche !!! Carte cadeau qui expire dans 4 jours, inutile donc de préciser 19 euros de perdus… Chéri va vous trucider ! C’était sans compter la seconde petite ampoule lumineuse de la journée qui jaillit au-dessus de votre tête : avec un peu de culot vous vous présentez au comptoir des cartes-cadeaux (eh oui ! chez Ikea ils ont du personnel dédié à cela uniquement !!), expliquez votre situation au jeune homme qui vous reçoit (quelle chance !), un sourire charmeur et il accepte d’échanger cette carte-cadeau contre une autre du même montant mais sans date limite de validité.
Piètre consolation mais c’est toujours ça de pris. Elle servira de petite remise pour votre futur lit, ou votre futur canapé à 899 euros… 😉

Dehors, la nuit est tombée – obligés que vous étiez à attendre 30 minutes supplémentaires dans le hall d’entrée/sortie (elles se confondent en Suède) que Miss J. veuille bien avaler au moins sa saucisse de poulet.

Vous arrivez finalement confiants à la voiture, on charge et zou ! retour à la maison. Personne ne le dit clairement mais un regard échangé avec votre moitié suffit à comprendre que vous pensez à la même chose : un samedi chez Ikea, plus jamais vous ne vous ferez avoir !!!
C’était sans compter LE carton du paravent (toujours lui tu remarqueras…) qui, bien de forcément, ne rentre pas dans la berline 5 portes !!! Aaaaaaarrrrrrrggggggghhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

On essaie, on réessaie (« comme ça, c’est bon tu crois ? » – « ah ! là c’est bon je pense, non zut le coffre ne ferme pas !! »), on pense même appeler le meilleur ami pour qu’il vienne aider (avec une 205 qui a déjà du mal à rouler à vide, dans laquelle les ceintures arrières sont trop courtes pour même que l’on puisse installer les siège-autos des filles, mais dans la précipitation et le stress du moment vous souhaitez parer au plus pressé) et puis finalement miracle, votre petit ange suédois (sisi souviens-toi, celui au caddie !) ne vous a pas abandonnés…

La voiture est pleine, croisez les doigts pour ne pas tomber sur un contrôle de police justement aujourd’hui – là je fais court, passons sur l’anecdote du couple qui a souhaité prendre votre place de parking en vous demandant « Vous partez ? » alors que le coffre était encore ouvert et que le carton dépassait toujours légèrement… Hum-hum, no coment !

A votre retour la maison vous paraît si calme, si tranquille, si paisible… Vous vous imaginez déjà confortablement installée dans votre lit (les filles sont crevées, Chouchou et vous aussi), aussi décidez-vous d’installer sans attendre votre nouvelle lampe-boule et là… oh ! et puis m**** il faudra songer à retourner au pays suédois qui vend séparément les ampoules correspondant à ces p****** de lampe-boules !!! 😦

Merci Ikea pour cette agréable journée de détente passée en famille dans ton domaine, ton antre, ton paradis où tout est tellement bien rangé, propre et où la vie semble si facile. Merci !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

3 réflexions sur “La sortie du samedi en famille… ou l’enfer à la suédoise

  1. Mdr!!!! J’adore!!! Mais jme suis dit elle est folle, ikea un samedi en region parisienne avec 2 petites!!! Lol en tout cas ikea c’est vrai que y a de bonnes solutions au rangement! Mais toujours bien regarde les cartons d’emballage….;)

  2. J’adore te lire !!!! J’ai l’impression d’avoir vécu votre apres midi avec vous. Et c’est tellement vrai tout ce que tu dis !!!
    Et puis le « on y retournera pas la samedi »…. tu le dis à chaque samedi où tu y mets les pieds !!!
    Sinon merci encore car sache que ici, Ikea me manque !!!!!! :p

La parole est à vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s