La période du Terrible Two…

Avis aux futures Mamans et aux jeunes Mamans d’enfants de moins de 18 mois !!!

Avant de commencer la lecture de l’article qui va suivre, son auteur tient à vous informer que celui-ci peut choquer votre sensibilité voire vous effrayer à l’idée de penser à ce qui risque de vous arriver dans les mois à venir… 😉
L’auteur se dégage de toute responsabilité quant aux répercussions qui pourront naître par la suite… Elle va néanmoins tenter d’aborder ce sujet avec légèreté, second degré et humour parfois… Autant éviter d’en rajouter une couche et essayer de dédramatiser au maximum !!
Bonne lecture… si vous l’osez encore  ! 🙂

images (2)

Le Terrible Two ??? Kezako ???
Parce qu’il n’existe pas de définition officielle à cette période délicate, laissez-moi vous préciser qu’elle est également communément appelée Première Adolescence ou encore Période Noire de l’Enfant (et pour les parents m’autoriserai-je à ajouter…). Et toujours parce qu’il n’existe pas de définition officielle, vous vous dites qu’avec ces nouvelles dénominations vous n’êtes pas plus avancés. Vous n’avez pas tout à fait tort !! 😉

Pour faire bref, le Terrible Two pourrait se résumer à une période « vachement troublée » (dixit Les Inconnus, j’avoue je me permets de pomper certaines expressions qui me plaisent parfois…) du petit enfant. Puisque vous n’êtes pas trop nuls en anglais, vous aurez aisément compris qu’elle a lieu aux deux ans de nos bouts de chou.
Hahaha, et là vous réalisez vite leur côté sadique à ces graines de démon ! Je vous ai déjà ressorti la phrase archi-entendue (mais tellement véridique) du fameux : chaque enfant est unique… Eeeeeeeehhhhhhhhhh vouiiiiiiiiii !!!!!!!!! Avouez d’ailleurs que ce serait bien trop simple si nos chères têtes blondes nous en faisaient baver uniquement à l’âge de 2 ans…

C’est ainsi que l’on peut avancer (sans trop se tromper ma foi) la réalité suivante, à savoir que la période du Terrible Two peut s’étaler entre les 18 mois et les 3 ans et demi de l’enfant (voire 4 ans pour certains, niak-niak-niak !!!). Avec un peu de chance, le vôtre ne se verra pousser des cornes sur le dessus du front qu’à ses 24 mois justement ou bien alors il commencera à 18 mois mais vers 2 ans et demi ses ailes angéliques repousseront du jour au lendemain…
Bref, vous avez compris l’idée.

Mais alors vous demandez-vous, quelle est donc cette période « vachement troublée » ? Comment se manifeste-t-elle ??
Ou bien peut-être êtes-vous déjà Maman et en lisant cet article vous pensez en soupirant : « Arf, mon petit est trop mignon !!! Il passera au travers c’est certain… On ne l’entend jamais pleurer ou se plaindre, il est super câlin… » Et bla, et bla, et bla. Soit. J’aurais envie de répondre que SI, votre enfant connaître fatalement un Terrible Two mais sans doute sera-t-il moins « violent » dû à son caractère bonne pâte à l’origine justement… Ou bien en tant que parent aimant et fier, vous refuserez de voir la triste réalité en face…

Pour les autres, la Première Adolescence de son enfant passe rarement inaperçue. A cet âge, il se cherche, souhaite devenir plus indépendant tout en sachant qu’il a encore besoin de Papa et Maman pour bon nombre de choses, supporte mal la frustration… Frustration… Si le Terrible Two pouvait se résumer à un seul mot, ce serait bien celui-ci.

Je vous rassure avant de poursuivre : cette étape est importante, voire vitale et essentielle dans l’évolution de votre enfant !  🙂 Elle l’aide à grandir, à se forger sa propre personnalité, son propre caractère qui fera de lui un être capable de réfléchir par lui-même, d’analyser telle ou telle situation.
C’est difficile pour les parents que nous sommes, mais il est indispensable de laisser notre progéniture apprendre à gérer lui-même les diverses frustrations qu’il traversera…

Laissez-moi à présent vous parler de mon expérience avec Miss J. Je vous le donne en mille, à bientôt 2 ans et demi ma Chipinette est entrée de pleins pieds dans sa période « vachement troublée »… depuis l’âge de 18 mois !!! Vous devez mieux comprendre la fourchette d’âges que je donnais plus haut à titre indicatif 😉
Ma fille aînée a toujours eu un caractère difficile et très entêté. A la naissance de sa soeur, elle venait de fêter ses 19 mois et la situation ne s’est pas arrangée – bien au contraire ! Jalousie, sentiment d’abandon sans doute, incompréhension, chamboulements de son quotidien… Chouchou et moi pensions (naïvement certainement, je le réalise aujourd’hui) que Miss J. avait (plutôt) bien vécu la naissance de Little L. Elle la couvrait de bisous, lui faisait des câlins à loisir, des caresses, m’épaulait durant les tétées (en m’apportant ma bouteille d’eau notamment ♥) : la grande soeur rêvée en somme ! Ça  c’était les premiers mois (j’aurais dû en profiter davantage)… Ensuite, tout s’est effondré comme un château de cartes. Je ne saurais dire quand exactement ni pour quelle raison…

Toujours est-il qu’au jour d’aujourd’hui, sa capacité de gestion de la frustration doit frôler le zéro sur l’échelle de Richter… voire même donner dans les négatifs certains jours…
Son mot de prédilection ? Le NON que son père et moi dégustons quotidiennement à toutes les sauces… Là pour le coup je vous passe les exemples, mais pour vous donner une idée c’est un NON prononcé avec un air dédaigneux, genre on lui propose de la crotte de chien ou un truc du genre…
Son activité favorite ? Hurler dans les oreilles de chacun des membres de notre famille, du matin au soir (enfin pour ma part hein, Chouchou parvient à s’évader au travail… si on lui avait parlé d’évasion au boulot il y a encore 3 ans, il nous aurait ri au nez m’enfin bref !) et du soir au matin, là encore pour n’importe quelle raison : nous rions, sa soeur pleure (heureusement que c’est un bébé calme dans l’ensemble !!), sa pyramide de cubes vient de s’effondrer alors qu’elle l’a elle-même renverser du doigt (je l’ai vue de mes yeux, vue)…

Celles qui l’ont vécu comprendront aisément la comparaison… Il me plaît souvent de me remémorer la grossesse de Little L. : deux semaines de faux-travail avec des contractions non-stop durant lesquelles je souffrais le martyr, et pourtant le jour du VRAI travail j’ai réalisé que j’étais alors loin, très très loin de la réalité…
Eh bien ! avec Miss J. c’est pareil !! 😉 Un bébé puis une enfant au caractère bien trempé, mais ce n’était rien à côté de cette période « vachement troublée » qu’elle vit actuellement… et que nous parents, subissons au quotidien !!!

Vous l’aurez compris, le bonheur et la joie d’être devenus parents deux ans plus tôt tourne vite à l’enfer sur Terre 😦
Et malgré tout il faut savoir garder son calme en toute circonstance, savoir punir tout en restant juste, toujours expliquer le pourquoi du comment à l’enfant (mouais… là-dessus je suis d’accord sur le principe, mais pour l’avoir testé sur Miss J. qui n’écoute personne et n’entend plus rien pendant ses « crises », pas facile de se faire comprendre ou ne serait-ce qu’attirer son attention) ; cela semble compliqué à première vue – je le reconnais, même pour une sainte-mère-patience comme moi – mais vous seriez surpris des capacités d’un père et d’une mère à faire le bonheur de leur progéniture…

Je prends chaque jour sur moi pour ne pas craquer, ne pas fondre en larmes devant mes filles et j’ai une lueur qui éclaire le bout du tunnel de mon quotidien : la rentrée scolaire 2013 !!! L’entrée à l’école de Chipinette ne changera certainement pas son comportement du tout au tout mais au moins je reste optimiste en me persuadant qu’elle ne pourra faire que du bien à tous points de vue et à chacun d’entre nous : Miss J. en premier lieu (car je suis sûre qu’une partie d’elle doit souffrir de cette situation…), mais aussi Chouchou, Little L. et enfin moi accessoirement 😉
Je fonde tous mes espoirs sur cette scolarisation à venir, sans doute à tort mais si cela m’aide à conserver ma patience légendaire ce ne peut être qu’une bonne chose pour tout le monde finalement !

J’ignore à quel âge Miss J. deviendra à nouveau une petite fille calme et sage (qu’elle sait parfaitement être parfois hein, il ne faut pas exagérer ce n’est pas un diable en couche culotte tous les jours non plus… et puis elle a toujours été extrêmement câline, ça compense certaines mauvaises journées de ce fait ^^), j’avoue espérer qu’elle retrouvera ses ailes de petit ange à trois ans plutôt que quatre, soyons honnêtes !
Je suis certaine d’une chose : lorsque Miss J. aura davantage mûri, sa jeune soeur (Little L. la bienheureuse) sera alors prête à prendre la relève dans cette période « vachement troublée » !!! Hum-hum…

La joie d’être Parents qu’ils disaient !! 🙂

Publicités

11 réflexions sur “La période du Terrible Two…

  1. Hummmm cette période tellement sympathique… Un vrai bonheur moi je dis. Je crois (j’espère ne pas trop m’avancer) que ma chère et tendre Lilou en est sortie. Non sans mal je dois dire car çà a été puissance 1000 par rapport à son frère.
    Je vais juste faire peur aux parents (mouahahahahhhhhhhhhh), il y a une période rebelle entre 5 et 6ans. Elle a duré 3 semaines avec Lucas et il était à passer par la fenêtre. Et vas-y que je te réponds, que je te regarde avec un air hautain, que je crache sur ma soeur, que je me fous de tout… un vrai régal pour les oreilles et la patience. Faites des gosses qu’ils disaient mdrrrrrrr

  2. Ici le terrible two s’est manifesté à 18 mois. Malgré tout je pensais que ce serai pire (je m’y étais graaaaaaaaaaaandemant préparé car ceux qui connaissent Miss Abby sont en droit d’imaginer qu’elle aurai pu être capable du pire lool). Elle a un terrible two terriblement lunatique….et contextuel….Pour ma part j’apréhende le truc avec des conseils glanés chez des pédopsy…parfois top parfois désastre. Abby est réceptive au « chantage »…donc c’est un bon point qui me permet d’éviter pas mal de crises mais qui demande beaucoup d’imagination.Bon courage à vous toute

    • Il est certain qu’en tant que Parents, c’est à nous de trouver LE truc qui fonctionne sur nos petits démons en puissance…
      Avant d’être mère, je trouvais indigne toute forme de chantage sur les enfants. Mais comme dit la maxime : « Avant on avait des principes, après on devient parent ». Et aujourd’hui j’avoue, je le pratique de temps en temps avec Miss J. mais quand on a pas le choix 😉

  3. Oula, comme tu le sais, mon petit « monstre » n’a cessé de me tester depuis ses premiers mois 😀 mais lorsque je pensais qu’il était au sommet de l’intolérance à la frustation et au top des colères à répétition , il est survenu…LE fameux terrible two qui me fait dire que c’était bien plus calme tout compte fait avant. La magie d’être parent est qu’ils nous font tout oublier en un sourire… As tu fait ressorti des photos de toi juste avant ta grossesse ??? Moi oui, on dirait que j’ai pris 10 ans en 3 ans mdrrrr, alala ces enfants, ils nous rendent fou …fou d’eux ❤ pleins de bisous et bonne continuation ma belle

    • Rolala, me voir avant mes grossesses c’est tout bonnement au-dessus de mes forces !!! mdr Bonjour petites rides au coin des yeux, et cheveux blancs qui tentent de s’imposer… Mais comme tu le dis si bien : un sourire de nos trésors et nous oublions tout 🙂

  4. J’aime toujours autant te lire!! alors pour ma part Eva nous a montré la couleur dès son 2ème jour de vie,à la maternité les sages femmes nous disait déjà qu’elle était très vive hum hum… on ne l’a jamais connu très calme…elle est très speed, la période du non on est dedans depuis piouuuuuuuu!!!!! c’est une pile, une sacrée chipie, sans parler des nuits folklo et de ses nombreux caprices…ma mère (qui est assistante maternelle) me dit tous les jours qu’elle est épuisante et qu’elle en vaut 3 mdr!!!! donc bon je voudrai te dire que la période du terrible two ne me fait pas peur mais alors pas du tout lol…affaire à suivre…

    • Je retrouve d’Eva dans Miss J. 😉 Une enfant très speed depuis sa naissance (nous avons pensé un temps qu’elle pouvait être hyperactive…), qui obéit à ses heures et selon son bon vouloir, elle a toujours eu un fort caractère. Et pour autant, le Terrible Two est malgré tout une période très difficile pour les parents parfois désemparés que nous sommes…
      Bon courage avec ta puce !

La parole est à vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s