Aime la Vie…

Je suis une éternelle optimiste, j’ai toujours aimé la Vie et ce qu’elle peut nous offrir au quotidien. Il faut savoir décrypter les petits signes que le destin nous envoie, y mettre un peu du sien, faire preuve de motivation et d’abnégation, ajouter une bonne dose d’humour et d’amour parfois, mais la Vie vaut la peine d’être vécue pour ceux qui s’en donnent la peine et savent la recevoir comme un cadeau…

Mais parce qu’être optimiste me fait aussi de temps en temps oublier l’essentiel, la Vie m’a rappelée hier qu’elle pouvait se montrer fugace, que tout notre idéal, ce que l’on a parfois mis des années à construire, peut s’écrouler comme un château de cartes en une fraction de seconde…

Hier mon meilleur ami, cet homme qui représente le frère que je n’ai jamais eu et tellement plus à mes yeux, mon meilleur ami a manqué perdre la vie, sa Vie, dans un accident de la route…

4h00 du matin, Chouchou et lui rentrent d’une nuit de travail à l’autre bout de la région. Ils sont sans doute épuisés et pressés de se blottir sous les couvertures, pour autant mon meilleur ami préfère reprendre la route pour rejoindre son domicile – à environ 30 minutes de la maison…
5h00. Je m’endors après une tétée nocturne à Little L., lorsque Chouchou reçoit un appel de notre ami. Il me réveille quelques instants plus tard, encore dans un état second : A. vient d’avoir un accident, je dois aller le chercher (mon homme ne possède pas son permis de conduire)…

Je n’en sais pas plus, simplement que l’accident a eu lieu à l’entrée de l’autoroute – qui elle-même se trouve à moins de 5 minutes de chez nous.
Je pars seule, Chouchou reste à la maison pour les filles.

J’arrive rapidement sur place, j’aperçois des feux de détresse au loin mais je roule déjà sur divers débris. Je commence à prendre peur : le choc a dû être violent. Je m’imagine alors le pire, même si c’est mon ami que Chéri a eu au bout du fil tout à l’heure…

Je l’aperçois sur le bas-côté et je me gare à proximité. A. tient sur ses deux jambes, c’est déjà ça !! Je le serre dans mes bras, il boite légèrement mais aucun hématome apparent. Lui m’affirme aller bien malgré la violence du choc…
La voiture a fini sa course dans le fossé… enfin devrais-je plutôt parler d’épave au lieu de voiture, le choc a effectivement dû être terrible vu ce qu’il en reste 😦 L’arrière est méconnaissable, la banquette arrière désormais inexistante et le toit littéralement plié en deux…

Mon coeur s’emballe : j’ai immédiatement en tête l’image des deux sièges-auto de Miss J. et Little L. sur cette fichue banquette… Mon Dieu ! si j’avais été volant, elles n’auraient eu aucune chance d’en sortir vivantes… Mes enfants, la chair de ma chair…
Je tremble soudain, mon ami met cela sur le compte du froid qui sévit cette nuit-là…

A. n’est pas en tord, il s’est fait percuter par l’arrière à grande vitesse. Lui venait de s’insérer sur l’autoroute, heureusement car l’accident aurait pu être plus grave.
Le conducteur responsable est un jeune de 22 ans à peine, lui aussi va bien mais sa voiture finira comme la nôtre à la casse… Il y a des débris partout et sur des centaines de mètres, nous retrouvons même un chariot (qui se trouvait dans le coffre de mon meilleur ami) projeté 50 mètres plus loin environ !!!

Les services d’autoroute puis la dépanneuse arrivent quelques minutes plus tard. Ils seront suivis de CRS qui viendront constater les faits et prendre les identités de chacun des conducteurs.
Le jeune chauffard, paniqué, rentrait de soirée avec quelques grammes d’alcool de trop dans le sang… Grand prince, A. a accepté de laisser son père se désigner comme étant l’unique responsable… Il espère que cet accident lui servira de leçon et qu’à l’avenir il réfléchira à deux fois avant de prendre le volant… Espérons-le…

Finalement mon ami finira la nuit à la maison, après un bon bain chaud aux huiles essentielles et une tisane pour essayer de détendre ses muscles endoloris.
Le lendemain, je l’accompagne à l’hôpital pour un contrôle… Il en repartira avec un certificat médical faisant état d’une entorse des cervicales et de contusions diverses…

La suite est à présent entre les mains de l’assurance, croisons les doigts pour que le dédommagement à venir soit à la hauteur de nos espérances.

J’ai décidé de rédiger ce billet pour vous faire prendre conscience que la Vie est fragile, que tout peut s’arrêter d’un claquement de doigts. A nous de profiter de chaque instant, d’aimer ceux qui nous sont chers en le leur disant et en le leur prouvant au quotidien…

Aime la Vie !!! 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Aime la Vie…

La parole est à vous !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s