Engagement #1 : Allaiter dans les lieux publics

Allaiter-en-public-pour-ou-contre

 

Je m’exprime rarement sur la toile au sujet de l’allaitement maternel (mis à part sur quelques forums dédiés), que ce soit ici ou sur les réseaux sociaux.
Tout simplement parce que j’estime que ce choix appartient à la future Maman, qu’elle est libre de nourrir comme elle le souhaite son nourrisson…

De nos jours, il existe une mine d’informations pour nous aider à faire notre choix en toute conscience. Même si très souvent, bon nombre de femmes enceintes (notamment pour un premier enfant) se laissent une porte ouverte et ne se décident réellement que le jour de l’accouchement. J’en faisais d’ailleurs partie pour Miss J.

Cependant, et bien que nous vivions au XXIe siècle, les jeunes mères se sentent régulièrement pointer du doigt et ce quel que soit leur choix : pour peu que l’allaitement de son enfant se prolonge (au-delà de 6 mois, voire 3 mois parfois…) une Maman allaitante sera considérée comme une mauvaise mère ; même peine pour la Maman qui préférera le biberon dès la naissance de Bébé…
Et toutes ces réflexions sont la plupart du temps formulées par des personnes se considérant comme « bien pensantes ». Laissez-moi rire !!!

Mais ne nous éloignons pas du sujet principal de cet article. Aujourd’hui, je désire en effet traiter de l’allaitement dans les lieux publics et de toutes les critiques qu’une Maman peut alors essuyer dans de telles circonstances…
Parce que j’y ai récemment été confrontée, je sais le mal que cela peut faire d’être observée du coin de l’oeil par d’autres femmes voire d’autres mères (eh oui ! bien souvent ce sont elles les plus choquées…) qui murmurent dans ton dos, de la gêne que l’on ressent alors, de la culpabilité qui nous envahit et de cette sensation d’être soudain devenue une extraterrestre 😦

Ma plus jeune fille, ma Coquinette d’Amour, est toujours allaitée. Elle a fêté ses 10 mois et file à toute vitesse vers sa première année !
Cet allaitement est encore mené à sa demande, en plus d’une alimentation solide et largement diversifiée depuis ses 5 mois. Je reste attentive au moindre de ses besoins, et je réalise que mon statut de mère au foyer favorise grandement nos échanges. Allier allaitement et vie professionnelle est évidemment compatible, mais j’ignore si dans une telle situation j’aurais pu mener aussi loin dans le temps cet allaitement, s’il aurait été aussi magique que ce que Little L. et moi vivons actuellement.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) préconise, dans l’idéal un allaitement jusqu’aux 2 ans de l’enfant…
L’allaitement maternel est de plus en plus mis en avant dans les médias ou sur Internet…
Les Maternités sont davantage partisanes d’une tétée dite « de bienvenue » dans les 2 heures suivant la naissance de Bébé…
On trouve désormais sur le marché bon nombre de méthodes facilitant ou aidant les montées de lait chez la Maman, ainsi qu’une mise en place sans douleur de l’allaitement (tisanes spécifiques, bouts de sein en silicone, crèmes soulageant l’apparition de crevasses, livres schématisant les positions idéales de Bébé lors de la tétée etc.)…

En résumé, notre société semble revenir aux fondamentaux : à savoir le côté naturel de l’allaitement maternel ! Ses bienfaits sont prouvés, les Mamans faisant le choix de l’allaitement sont de mieux en mieux informées – de mieux en mieux mais pas toujours malheureusement… Là encore, c’est un autre débat !!

Alors pourquoi ces reproches dans le regard de certaines personnes lorsqu’elles croisent une Maman donnant le sein à son Bébé à la terrasse d’un café ????
L’allaitement maternel serait-il considéré comme le meilleur à donner à nos chères têtes blondes… mais à la maison uniquement ?

Pourtant lorsque je me trouve dans un lieu public, je ne « déballe pas ma marchandise » à la vue de tout le monde – pour parler crûment…
J’utilise toujours des vêtements adaptés ou une écharpe de portage qui servira de cocon protecteur à ma fille. D’un naturel plutôt pudique, au fil des mois j’ai appris à faire fi des regards accusateurs ou des chuchotements désapprobateurs que je devinais dans mon dos. Le bien-être et les besoins de mon enfant importent tellement plus que l’opinion de toutes ces bonnes femmes !!!

Oui, ma princesse de bientôt un an tète encore le sein de sa Maman : et alors ? Que la personne que cela dérange vienne me le dire en face et m’exposer clairement son point de vue ! Je ne suis pas fermée à la discussion, j’assume mes choix et me sens à l’aise par rapport à l’allaitement de Little L. que je mène toujours avec autant de plaisir et de bonheur.
Étrangement, celui ou celle qui me critique baissera les yeux dès le moment où son regard croisera le mien.

Pour ma part je suis, en tant que Femme et Maman, bien plus choquée en entendant des enfants de 8 ans à peine s’insulter ou se battre à la sortie de l’école, ou bien en voyant des petites filles de tout juste 6 ans habillées et maquillées comme des adolescentes qu’elles ont encore tellement le temps de devenir.
Oui, tout cela me choque ! Mais une Maman qui allaite son Bébé, quand bien même elle le ferait en public – les besoins physiologiques de nos enfants n’attendent pas d’être chez soi pour se manifester et il faut bien y répondre, vais-je laisser ma fille pleurer de faim ?? – qu’y a-t-il de déplacé dans une attitude ô combien naturelle ?

 

Alors oui, j’allaite et j’en suis même fière. Fière de pouvoir donner le meilleur à mon enfant, fière de ne faire que répondre à sa demande, fière de réaliser que cet allaitement fait de moi une Maman épanouie… 😀