Mieux vivre une grossesse pathologique

Grossesse pathologique… Deux mots qui englobent tellement de choses, qui représentent beaucoup pour certaines futures Mamans…

Sans parvenir à totalement BIEN vivre une grossesse alitée, comment MIEUX l’appréhender au quotidien ? Existe-t-il des trucs et astuces, et si oui quels sont-ils ??

repos-grossesse

A l’annonce de sa grossesse tellement désirée et attendue, chaque femme se sent envahie d’un sentiment de bonheur indescriptible. Une joie que l’on a envie, besoin de partager avec son entourage, avec les gens que nous aimons…
Cependant très souvent, la raison reprend le dessus sur la passion : attendons un peu avant d’annoncer l’arrivée prochaine de notre « mini-nous », au moins la première échographie afin de nous rassurer, de savoir que tout va bien…

C’est plus fort que nous, incontrôlable et inconscient la plupart du temps. Bien que l’on soit sur notre petite nuage, nous savons pertinemment que les trois premiers mois d’une grossesse peuvent être critiques. C’est durant cette période que tout se joue et à son terme que les futures Mamans que nous sommes se montrent finalement soulagées, comme libérées d’un poids lorsqu’on nous annonce que notre « mini-nous » est toujours bien accroché, que tout va pour le mieux pour lui/elle 🙂

Oui mais voilà… il arrive que ces 9 mois tellement idéalisés ne se déroulent pas toujours comme nous les avions imaginés et espérés…
Peu importe le trimestre en cours, certaines femmes se voient contraintes à l’alitement – qu’il soit total ou partiel. Il faut même parfois composer avec une hospitalisation dans les cas les plus graves. Certes il en va de la santé du petit être qui se développe en nous, certes nous acceptons cet état de fait pour espérer mener cette grossesse à son terme… mais vivre une grossesse pathologique n’est évident pour aucune d’entre nous 😦

Afin de mieux vous aider à appréhender votre alitement (quel qu’il soit et quelles qu’en soient les causes), voici ci-après quelques conseils tirés de mon expérience personnelle avec Miss J.

  1. Avant toute chose, préparez cet espace qui sera le vôtre pour quelques mois (votre chambre/lit, votre séjour/canapé). Il faut au maximum le garder sain et propre, si possible correctement rangé. Pour cela…
  2. … Mettez régulièrement votre conjoint/mari à contribution !! Quelques minutes de son temps chaque jour peut palier d’éventuels soucis pour votre bien-être. Cela va de soi, déléguez l’ensemble des tâches ménagères qui devaient vous incomber (aspirateur, chasse aux poussières, vaisselle, garder propres les pièces d’eau etc.). Par habitude, cela peut être difficile à respecter pour certaines femmes mais c’est essentiel pour le bon déroulement de votre grossesse.
    Demandez également à votre conjoint/mari de changer régulièrement les draps de votre lit par exemple, ou de secouer les coussins du canapé 😉
  3. Si Monsieur n’est pas un fin cordon-bleu, prévoyez des petits plats tout prêts dans vos listes de courses – courses qu’il prendra bien évidemment en charge ! Votre famille ou vos amis peuvent également mettre la main à la pâte dans ce domaine en concoctant quelques repas qu’ils vous apporteront de temps en temps…
  4. Prévoyez l’essentiel de tous les jours à portée de main : vos éventuels médicaments, votre téléphone portable, la télécommande de votre télévision ou de votre chaîne HiFi, l’ordinateur portable, un stock de magazines, votre livre du moment, votre lecteur MP3, quelques petites friandises pour les gourmandes, une bouteille d’eau, 2 ou 3 paquets de mouchoirs… Cela afin d’avoir à vous lever un minimum et de limiter au maximum les positions debout ou assise.
  5. Octroyez-vous du temps pour prendre soin de vous quotidiennement, c’est important de ne pas s’oublier en tant que femme 🙂 Si vraiment votre gynécologue ou sage-femme vous a préconisé l’alitement le plus complet, conservez près de vous votre trousse à maquillage ainsi qu’un miroir afin de pouvoir vous pomponner en toute quiétude.
  6. N’hésitez pas à vous confier à votre conjoint/mari, votre famille, vos amis proches, le professionnel de santé qui vous suit éventuellement. Mettre des mots sur ce que vous éprouvez et les partager est une étape importante pour vous aider à relativiser, à mieux accepter votre alitement.
    Il existe également de nombreux forums de discussions sur lesquels vous pouvez trouver une oreille attentive et d’autres futures Mamans dans le même cas que vous. Se booster mutuellement, ça a du bon aussi !!! 😀
  7. Même si cela vous semble impossible, tentez au maximum de rester PO-SI-TI-VE !!! Vous aurez certainement des moments de blues, de « moins bien » comme j’aime à les appeler 🙂 et c’est bien normal dans votre situation… Mais il est essentiel de garder en tête que Bébé in-utéro est une véritable éponge émotionnelle, il ressent vos doutes, vos craintes, vos états d’âme aussi… Vous avez l’impression que les jours deviennent des semaines, les semaines des mois ; mais sachez également que le plus beau reste à venir ♥
Publicités